chelle Archive

Il y a de l’e-motion dans l’air : les conséquences de la nouvelle échelle affective chez Facebook! | Sylvie Bédard – La vie 2.0


BlogTV - Il y a de l’e-motion dans l’air : les conséquences de la nouvelle échelle affective chez Facebook! | Sylvie Bédard - La vie 2.0
« Voilà ici un autre défi qui s’annonce assez intéressant pour les gestionnaires de communautés qui devront dorénavant ajouter un indicateur de mesure sur la performance de leurs publications. »

EN DIRECT. Ondes gravitationnelles: On va pouvoir observer les confins de l’univers


BlogTV - EN DIRECT. Ondes gravitationnelles: On va pouvoir observer les confins de l'univers
« Les chercheurs ont fait cette découverte majeure lors de la fusion de deux trous noirs… »

La Syrie victime d’un pillage archéologique à l’échelle


BlogTV - La Syrie victime d'un pillage archéologique à l'échelle
« Le groupe Etat islamique se livre en Syrie à un pillage archéologique à l’échelle « industrielle », s’est alarmée mercredi la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, soulignant la nécessité de lutter contre le trafic d’objets d’art qui sert à financer le jihadisme. »

L’aviation s’engage pour le climat


BlogTV - Page erreur 410
« Trois acteurs majeurs français du transport aérien se mobilisent aux côtés de l’Etat dans la lutte contre le dérèglement climatique. Par Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM, Marwan Lahoud, président du GIFAS et directeur général délégué d’Airbus Group, et Augustin de Romanet, PDG d’Aéroports de Paris (ADP) »

La transition sociétale de territoire en images


BlogTV - La transition sociétale de territoire en images
« Applications numériques et blogs éditoriaux, les histoires de la transition sociale, écologique et économique prennent mouvement et couleurs. »

Loft d’architecte à Madrid de 175 m2 – CôtéMaison.fr


BlogTV - Loft d'architecte à Madrid de 175 m2 - CôtéMaison.fr
L’architecte espagnol Alberto Marcos réalise son rêve en redonnant vie à un espace délaissé du XIXe siècle. Résultat : un loft familial moderne et insolite rempli de surprises en plein coeur de Madrid.

Filtrer l’eau de mer pour sauver Gaza, le défi d’un ingénieur palestinien – Magazine GoodPlanet Info


BlogTV - Filtrer l'eau de mer pour sauver Gaza, le défi d'un ingénieur palestinien - Magazine GoodPlanet Info
« Dia Abou Aassi a mis au point une machine à filtrer l’eau de mer dont il espère qu’elle sauvera l’enclave palestinienne d’un désastre programmé.’

Mixité sociale : la grande illusion des politiques de peuplement (et les réalités déplaisantes derrière


BlogTV - Mixité sociale : la grande illusion des politiques de peuplement (et les réalités déplaisantes derrière
« Alors que Manuel Valls annonce ses mesures contre la « ghettoïsation », un point sur les politiques publiques déjà menées en ce sens montre combien l… »

www.oomark.com – Diagonales : Ministère public contre M. Gustave Flaubert


BlogTV - www.oomark.com - Diagonales : Ministère public contre M. Gustave Flaubert
 »

« Les imprimeurs doivent lire ; quand ils n’ont pas lu ou fait lire, c’est à leurs risques et périls qu’ils impriment. Les imprimeurs ne sont pas des machines ; […] ils sont responsables. Encore une fois, ils sont, si vous me permettez l’expression, comme des sentinelles avancées ; s’ils laissent passer le délit, c’est comme s’ils laissaient passer l’ennemi. » Ces propos sont extraits du réquisitoire de l’avocat impérial Ernest Pinard dans le procès intenté en 1857 à l’auteur de Madame Bovary.

Les hébergeurs seront-ils demain, mutatis mutandis, comme les imprimeurs hier ? »

www.oomark.com – Diagonales : Les bananes de Starbucks


BlogTV - www.oomark.com - Diagonales : Les bananes de Starbucks
Un économiste américain, de passage dans une boutique Starbucks, s’étonne d’y voir des bananes en vente à un dollar pièce, alors qu’on en trouve à 25 cents l’unité dans l’épicerie voisine. Sur un forum de discussion, il s’interroge sur les raisons de cette situation – volonté de ne pas trop vendre de bananes pour en conserver à l’usage des milk-shakes ou de la décoration, défaut de programmation du logiciel de pricing – sans parvenir à une explication qu’il juge satisfaisante.

La banane n’est pourtant pas un cas isolé chez Starbucks. Le café y est plus cher qu’au fast-food tout proche, et le croissant qu’à la boulangerie contiguë. Cela paraît normal : on paye l’environnement et la marque. Pourquoi alors ce qui semble naturel en matière de boissons et de pâtisseries interpelle-t-il lorsqu’il s’agit de banane ?